Podeliha Accession: « Quand on fait de la qualité, ça se vend ».

Constructeur coopératif depuis 1950, désormais composante du Groupe Immobilier Podeliha, les « Castors Angevins » devenus depuis peu « Podeliha Accession », viennent de livrer un petit collectif de centre-ville dont les 13 logements ont été pris d’assaut. L’occasion de revenir sur l’évolution de ce constructeur social qui favorise l’accession à la propriété et désormais l’investissement immobilier.

Le nom de ce petit programme immobilier de 13 appartements est un clin d’œil à l’histoire même de la coopérative immobilière bien connue des Angevins. « Antoinette était en fait le véritable prénom de Christine Brisset, celle qui avait fait du logement pour les familles démunies le combat de sa vie, en créant, en 1950, les Castors Angevins », poursuit le directeur général en présentant la nouvelle résidence.

A 2 000 € le mètre carré (94 000 € pour un T2), les 13 logements ont rapidement trouvé preneur.  Cinq ont été vendus à des investisseurs et le reste à des primo-accédants bénéficiant de prêts aidés. « Quand on fait de la qualité, ça se vend », se réjouit Francis Stéphan, directeur général du groupe d’Immobilière Podeliha. « Grace au cabinet Maupou, architecte de l’opération, nous avons réalisé un bâtiment de qualité qui s’inscrit parfaitement dans son environnement ».

Si le bâtiment répond à l’ensemble des normes exigées dans ce genre de construction et notamment à la norme « Promotelec BBC RT 2005 »,il n’a rien d’exceptionnel, si ce n’est que, du fait de son faible nombre de niveaux, il ne dispose pas d’un ascenseur. « Ça nous a été reproché. Ce n’était pas une obligation et cela n’enlève rien à la qualité des équipements », soutient Emmanuel Lefebure. Cet équipement en moins permet surtout de réduire les coûts tant à la construction qu’à l’entretien, tout en permettant d’augmenter les surfaces des logements.

Extrait de l’article d’angersmag rédigé par – Angers, le 02/02/2016 – 18:21 / modifié le 02/02/2016 – 23:33

[ssba]