Christine BRISSET - Les Castors Angevins

Article du Courrier de l'Ouest - 19 mai 2019

Retrouvez sur le site du Courrier de l’Ouest ou dans le journal du dimanche 19 mai, cet article complet.

Christine BRISSET, dite Christine, est à l’origine de la création du mouvement « CASTOR ».

Christine BRISSET

 

L’après-guerre est une période compliquée pour les personnes qui recherchent un logement en France.

L’entre deux guerres n’a pas été propice à la construction et les bombardements de la guerre n’ont arrangé la situation.

Certains quartiers d’Angers, comme la Doutre ou Saint-Michel, sont particulièrement concernés.

Une ancienne résistante et journaliste s’engage en faveur des plus démunis. Il s’agit de Mme Christine BRISSET dite « Christine ».

Elle participe à partir de 1947 à un mouvement de squatteurs, pour obliger les propriétaires à louer les logements vides (800 relogements entre 1947 et 1957).

La presse de l’époque la surnomme la « madone des squatteurs » ou « la fée des sans-logis ».

Parallèlement, elle lance à Angers le mouvement Castor et en 1950, commence le premier chantier à la Monnaie aux Ponts-de-Cé.  29 maisons y sont bâties.

Bien qu’elle ait dû faire face à de nombreux procès, condamnée à 52 reprises pour violation de domicile, elle a tenu tête !

Naissance des Castors Angevins

Pour structurer le mouvement, la création d’une société coopérative d’HLM apparaît comme l’outil adapté :
La société « LES CASTORS ANGEVINS » est née.

Retrouvez l’histoire des Castors Angevins sur cette page.

Bienvenue à vous !

mascotte-castors